La résilience : une compétence indispensable pour les managers de transition
Blog

La résilience : une compétence indispensable pour les managers de transition

La résilience : une compétence indispensable pour les managers de transition

Originellement, la résilience désigne la résistance d’un matériau à un choc. Une définition que l’on peut étendre à l’univers professionnel, notamment pour les managers de transition, afin de désigner la capacité à rebondir face à un changement profond et brutal de son environnement.

Nos sociétés modernes sont caractérisées par des transformations apportant avec elles du stress, de l’angoisse parfois même de la peur. Être résilient au travail s’apprend et se pratique au quotidien. Pour ce faire, le manager de transition accompagne les équipes pour affronter les difficultés et adopter l’attitude la plus efficiente pour apprendre et développer cette nouvelle capacité professionnelle.

 

Que signifie la résilience au travail ?

On définit la résilience par la capacité à surmonter les chocs traumatiques. Appliquée à l’environnement professionnel, elle permet aux individus de ne pas être déstabilisés par un changement, un échec ou encore un conflit et pouvoir continuer à être performants dans son travail.

La résilience professionnelle permet de s’adapter plus facilement à un évènement de nature personnelle ou professionnelle.

Le monde de l’entreprise n’est pas exempt d’incertitudes, de complexités voire même d’ambiguïtés. Il répond à un contexte économique instable où les transformations ne cessent de s’accélérer.

Être résilient au travail est une compétence clé dans les années à venir pour manager ses équipes et conserver une santé mentale à la hauteur de ses responsabilités.

 

Implémenter un management de la résilience

En tant que manager en mission, il n’est pas rare d’intervenir dans une situation de crise. Le rôle de manager oblige alors à devoir épouser une attitude résiliente de circonstance pour renforcer le moral des équipes et insuffler un nouvel espoir. Un leader porté par une mission doit être en mesure de pouvoir réfléchir malgré les vents contraires et l’accumulation des problématiques.

Penser collectif là où l’esprit humain aurait tendance à se replier sur soi-même pour s’autoprotéger. La confiance des équipes se portera sur la capacité du manager de transition freelance à s’adapter tout en gardant un cap bien défini. Il est le capitaine du navire qui sera le dernier à sortir. Un sentiment que les équipes doivent pouvoir ressentir pour les encourager à aller de l’avant. La confiance est la clé de voûte pour réussir une mission managériale de transition, qui plus est, lorsque le terrain est peu propice à l’action et la prise de risque.

 

Les traits de caractères des managers transition EN MISSION

Une mission manager en intérim est par définition de courte durée. Il est donc préférable d’engager un manager expérimenté pour assurer la qualité de la mission qui lui est confiée.

Pour s’assurer de recruter le bon leader d’équipe, plusieurs traits de caractère dessinent le profil idéal du manager résilient.

  • Une appétence pour l’apprentissage : apprendre permet d’acquérir des connaissances sans en avoir préalablement fait l’expérience. Très utile en condition extrême comme une crise en interne afin de pouvoir définir tous les scénarios possibles. Ainsi, le manager peut préparer des plans d’action différents en fonction des possibilités de réalisation de chacun des évènements.
  • Une bonne gestion de ses émotions : la souplesse émotionnelle et mentale dont fait preuve ce cadre de haut niveau garantit à l’entreprise de réduire les frictions en raison d’un climat sous haute tension. Il a la capacité de réfléchir dans un environnement stressant et rester extrêmement performant malgré la pression ambiante.
  • Une adaptabilité éprouvée : fort de son expérience de plusieurs années, il est en capacité de mobiliser les ressources et moyens à sa disposition pour réaliser des objectifs précis et ce, qu’importe la résistance rencontrée par les équipes démotivées ou inhibées par la peur.

 

La résilience est l’un des piliers de développement et de croissance. Elle permet aux collaborateurs de pouvoir rebondir et réagir pour ne pas mettre en danger l’activité de l’entreprise et assurer leur bien-être. Si cette compétence n’est pas toujours innée, le manager de transition est celui qui tire profit de son expérience pour encourager l’apprentissage de cette nouvelle approche.

Des collaborateurs résilients seront plus productifs, moins stressés, plus créatifs et engagés. Les organisations ont tout à y gagner.

Autres actualités

Manager de transition : comment convaincre un salarié de rester ?

Manager de transition : comment convaincre un salarié de rester ?

Les facteurs de démotivation au travail sont nombreux : manque de reconnaissance, absence d’objectifs ou de possibilité d’évolution de ca
Lire la suite
Quelle place pour le manager de transition à l’hôpital ?

Quelle place pour le manager de transition à l’hôpital ?

Les structures de santé ne sont pas des organisations classiques. Le manager de transition hospitalier est en charge de la gestion des soignants
Lire la suite
La résilience : une compétence indispensable pour les managers de transition

La résilience : une compétence indispensable pour les managers de transition

Originellement, la résilience désigne la résistance d’un matériau à un choc. Une définition que l’on peut étendre à l’univers profe
Lire la suite